Cl Cardinal Hummes, O.F.M. Cl Cardinal Hummes, O.F.M.
Function:
Prefect of the Congregation for the Clergy
Title:
Cardinal Priest of Sant'Antonio da Padova in Via Merulana
Birthdate:
Aug 08, 1934
Country:
Brazil
Elevated:
Feb 21, 2001
More information:
www.catholic-hierarchy.org
Send a text about this cardinal »
View all articles about this cardinal »
French Claudio Hummes, le cardinal ouvrier
Apr 13, 2005
À partir du 18 avril, les cardinaux de l'Église catholique seront réunis en conclave pour choisir un nouveau pape. Jusqu'à ce qu'un nouveau pape soit élu, La Presse publiera une série de portraits des candidats les plus en vue. Aujourd'hui, Claudio Hummes, archevêque de So Paulo au Brésil.

(La Presse, 12 avril 2005), Rome - Franciscain, Mgr Hummes a réussi à conserver l'engagement en faveur des pauvres de la théologie de la libération, tout en reniant la violence révolutionnaire. Polyglotte, né dans une famille d'origine allemande de 14 enfants, il a laissé le syndicaliste Luiz Inàcio Lula da Silva, maintenant président, faire des discours dans son église dans les années 70. Mais ses prises de position récentes contre la contraception font douter qu'il soit réellement progressiste. De plus, il est un piètre communicateur.

En 2000, un prêtre de Sâo Paulo a distribué des condoms aux prostituées dans son église. La réponse de son archevêque, le cardinal Claudio Hummes, a surpris les catholiques brésiliens: Mgr Hummes lui a ordonné de cesser cette distribution inacceptable. L'année suivante, il a critiqué un ministre qui avait renforcé le plan national d'éducation à la contraception.

Depuis, Mgr Hummes a une étiquette de «conservateur» ou plutôt de «converti au conservatisme». Car dans les années 70, il s'était plutôt illustré par ses prises de position favorables aux plus pauvres, dans un diocèse ouvrier de la banlieue de So Paulo. Il avait notamment laissé le syndicaliste Luiz Inàcio Lula da Silva, maintenant président du Brésil, faire des discours dans les églises.

La «conversion» de Mgr Hummes en a déçu plusieurs, dans un pays marqué par la théologie de la libération, mouvement latino-américain qui affirmait que les catholiques doivent prendre tous les moyens nécessaires pour réduire les écarts entre riches et pauvres.

«Soudainement, les catholiques ne savaient plus que penser de lui, explique en entrevue Sergio Mora, vaticaniste du quotidien espagnol El Pais. En ce sens, il serait un candidat sud-américain équilibré, parce qu'il a des côtés qui plaisent aux conservateurs, et d'autres aux progressistes.»

Avec 144 millions de fidèles, sur une population de 167 millions, le Brésil est le premier pays catholique au monde. Au-delà des qualités et des défauts de Mgr Hummes, cette puissance numérique justifie pour plusieurs que le premier pape sud-américain soit brésilien. D'autant plus que le Brésil est un terrain de choix pour le prosélytisme des chrétiens évangéliques, qui y ont converti près de 10 millions de catholiques depuis 20 ans; le choc avec les évangéliques est l'un des défis importants du Vatican. Pour combattre les évangéliques sur leur terrain, Mgr Hummes a donné son appui à des prêcheurs charismatiques catholiques, et a accepté de simplifier la liturgie.

Né dans une famille d'origine allemande, Mgr Hummes a 13 frères et soeurs. Il est devenu franciscain, ordre réputé pour son accent sur la pauvreté, avec une thèse de doctorat sur Le Renouvellement des preuves de l'existence de Dieu. Au début des années 70, il retourne au Brésil, où il oeuvre à So Paulo, puis dans le Nordeste brésilien, où il entre en contact avec le mouvement des «sans-terre», des paysans prenant illégalement possession des propriétés des riches.

En 1998, il accède à l'archevêché de So Paulo. Mgr Hummes continue à défendre les droits des pauvres, mais d'une manière moins radicale. Il a notamment déclaré, au sujet des «sans-terre», que l'Église défend la propriété privée, mais que les grands propriétaires avaient une «responsabilité sociale». Ce jeu d'équilibriste a reçu, en 2002, l'assentiment de l'un des théologiens de la libération les plus connus, Frei Betto, dans plusieurs interventions aux médias. Cette année-là, Mgr Hummes avait grimpé dans l'échelle des papabili, en étant nommé membre de la Congrégation pour la doctrine de la foi et de la Congrégation pour les évêques.
32 READERS ONLINE
INDEX
RSS Feed
back to the first page
printer-friendly
CARDINALS
in alphabetical order
by country
Roman Curia
under 80
over 80
deceased
ARTICLES
last postings
most read articles
all articles
CONTACT
send us relevant texts
SEARCH