B Ra B Ra
Function:
Patriarch of Antiochia
Title:
Birthdate:
Feb 25, 1940
Country:
Lebanon
Elevated:
Nov 24, 2012
More information:
Send a text about this cardinal »
View all articles about this cardinal »
French Cardinal Raï : Une fois élu, je me suis dit "voilà, ça ne peut être que lui"
Mar 27, 2013
Le pape François « nous connait, il connait nos difficultés et cela me donne l’espoir qu’il fera beaucoup ». Créé cardinal lors du cinquième consistoire du pontificat de Benoît XVI en novembre 2012, le cardinal libanais Bechara Boutros Raï a vécu ses premières congrégations générales et son premier conclave la semaine dernière au Vatican.

Le 77ème ne connaissait pas personnellement le cardinal Jorge Mario Bergoglio, seulement « de renommée » « qu’il était capable, ouvert ». Déjà quand les cardinaux cherchaient un successeur à Jean Paul II, se rappelle le cardinal Raï, « j’entendais toujours dire : il y a un cardinal Bergoglio et de fait quand je suis arrivé ici, j’ai demandé à quelqu’un qui est Bergoglio, il me l’a indiqué. Mais je l’ai salué seulement après son élection »
Le cardinal libanais Bechara Boutros Raï est interrogé par Marie Duhamel RealAudioMP3

Le cardinal Bechara Raï raconte son expérience lors du conclave. « Nous avons vécu la vocation divine dans la prière, dans la consultation et le suffrage, nous sommes arrivés à identifier la personne voulue, selon notre foi, par le Seigneur même ». « Quand on parle d’une personne qui un jour pourrait être pape, c’est quelqu’un qui émerge qui a des caractéristiques que d’autres n’ont pas. En le voyant, il est tout normal et je me demandais : pourquoi lui ? Pourquoi pas d’autres ? Il y a beaucoup de cardinaux magnifiques, de grandes personnalités, ils ont eu quelques voix aussi, mais voilà que c’est lui. Et une fois élu, je me suis dit, voilà ! Ça ne peut être que lui ! »

Son enthousiasme a-t-il été partagé par les chrétiens libanais ? Sans hésitation, le cardinal Raï parle d’une « joie énorme qui a rempli les cœurs partout dans le monde ». Le patriarche maronite raconte que tant de messages sont arrivés « de chrétiens, mais aussi de musulmans ». Il évoque une véritable « vénération pour la personne du pape, quel qu’il soit ». Aussi, les Libanais ont accueilli le pape avec « enthousiasme », « il sont rendus grâce pour ce don que le Seigneur a donné à son Eglise et cela a donné une grande espérance pour le peuple au Moyen-Orient, surtout qu’ils regardent toujours vers le Saint-Siège pour implorer pour la paix, pour demander la justice, pour que les guerres terminent, surtout que nous vivons une période très critique au Moyen Orient ».

Personne ne regarde plus d’où il vient, il est le pape proche de chacun de nous

Le pape émérite Benoît XVI était très attentif à la situation des chrétiens d’orient, au berceau du christianisme, qu’en sera-t-il avec le nouveau pape argentin ? « Dans l’Eglise, il n’y a plus de distance (…) nous sommes le corps du Christ ». Aujourd’hui, « personne ne regarde plus d’où il vient. Maintenant, c’est le pape. Il est proche de chacun de nous. Et nous, nous nous trouvons chacun chez soi ». Par ailleurs, souligne le cardinal Raï, le pape Francesco connait « de près » notre communauté libanaise et maronite en Argentine. « Quand je l’ai salué et que je lui ai présenté mes félicitations et obédience, je lui ai dit que j’irais en Argentine, alors il m’a dit Oui ! je connais bien ! Il m’a parlé de certains détails. Ça m’a fait plaisir qu’il connaisse notre communauté, nos problèmes. Cela nous donne beaucoup d’espoir que ce pape pourra faire beaucoup. »

http://fr.radiovaticana.va/news/2013/03/18/cardinal_ra%C3%AF_:_une_fois_%C3%A9lu,_je_me_suis_dit_voil%C3%A0_%C3%A7a_ne_peut_%C3%AAtr/fr1-674644
16 READERS ONLINE
INDEX
RSS Feed
back to the first page
printer-friendly
CARDINALS
in alphabetical order
by country
Roman Curia
under 80
over 80
deceased
ARTICLES
last postings
most read articles
all articles
CONTACT
send us relevant texts
SEARCH