Reinhard Cardinal Marx Reinhard Cardinal Marx
Function:
Archbishop of Munich and Freising
Title:
Birthdate:
Sept 21, 1953
Country:
Germany
Elevated:
Nov 20, 2010
More information:
Send a text about this cardinal »
View all articles about this cardinal »
French « Je ne suis pas au synode pour que l’on répète les mêmes choses qu’avant »
Oct 18, 2014
Le cardinal Reinhard Marx et Mgr Georges Pontier, présidents des conférences épiscopales allemande et française, ont mis en garde contre un texte final du synode qui apparaîtrait en retrait avec la vision d’ouverture proposée par le rapport d’étape.

Alors que le document final du Synode sur la famille devrait être profondément remanié après les débats dans les petits groupes linguistiques, le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et président de la Conférence des évêques allemands, a mis en garde vendredi 17 octobre contre la tentation de revenir sur le regard positif et bienveillant proposé dans le rapport présenté à mi-parcours et très critiqué dans l’aula synodale.

> Voir notre analyse sur les discussions autour du rapport  

Interrogé lors d’une conférence de presse au Vatican sur le fait que la notion de gradualité, à laquelle il s’était montré très attaché avant le Synode, était particulièrement critiquée dans les groupes linguistiques, le cardinal Marx a insisté sur la nécessité de « ne pas perdre le regard positif sur ce qu’il peut y avoir de bon dans ce que vivent les personnes ».
L’attention aux personnes

Pour lui, cette attention aux personnes doit demeurer fondamentale. « Peu importe que le mot gradualité soit employé ou que l’on cite l’analogie du cardinal Schönborn » : l’archevêque de Vienne avait suggéré de « reconnaître des éléments positifs » dans les unions civiles même non sacramentelles, comme l’Église catholique voit des éléments positifs dans les autres confessions chrétiennes.

>Voir le rapport d’étape  

Il convient avant tout, pour le cardinal Marx de répondre aux interpellations des catholiques sur ces sujets. « Ce sont des questions que nous posent nos fidèles, a insisté l’influent président de la conférence épiscopale allemande. En tant qu’évêques, nous ne pouvons pas sélectionner nos fidèles ! »
« Dire que la doctrine ne bouge pas relève d’une vision étroite»

« Sur ces questions, le balancement se fait sans cesse entre ceux qui regardent les situations et ceux qui regardent les personnes », a résumé de son côté Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France (CEF), qui relève aussi la position de « ceux qui ne veulent pas transiger sur les faits pour éviter les réactions négatives au sein de la culture à laquelle ils s’adressent ».

Mais, pour le cardinal Marx, le Synode ne doit pas avoir d’abord pour fonction de rappeler l’enseignement de l’Église : « La doctrine est évidente, nous essayons de l’appliquer. Il ne s’agit pas de dire qu’on ne bouge pas ».

« Dire que la doctrine ne bouge pas relève d’une vision étroite », a-t-il ajouté soulignant que, en la matière, il ne s’agissait pas de changer la foi. « On ne retire rien à l’Évangile. Le noyau de la vérité catholique demeure. »

« Je n’ai pas été invité pour répéter les mêmes choses qu’avant, avait-il confié en début de conférence de presse. Ce n’est pas ce que veut le Saint-Père. Il faut ouvrir des portes pour que l’Évangile de la famille puisse entrer en dialogue avec les personnes. »
Le sujet des divorcés remariés doit continuer à être débattu

Ainsi, sur les divorcés remariés, il a souligné que le document de travail issu du questionnaire envoyé aux diocèses avait dit que ce thème devait être abordé. « Il l’a été, s’est réjoui le cardinal Marx. Pour l’instant nous n’avons pas de propositions concrètes : ce sujet doit continuer à être débattu. J’espère que le débat reste ouvert. »

Alors que le cardinal Raymond Burke, préfet du Tribunal suprême de la signature apostolique, qui fait figure de chef de file des contestataires au sein du Synode, jugeait, vendredi matin, dans l’hebdomadaire Famille chrétienne, « très possible » que le document final soit rejeté par les pères « si les membres de la commission chargée d’écrire la relatio synodi ne prennent pas en compte l’approche rectifiée sortie des » groupes linguistiques, le cardinal Marx et Mgr Pontier ont écarté cette possibilité.

>Voir l’élaboration du texte définitif par les pères synodaux  

« Le débat a été intense, et parfois très animé, a reconnu le cardinal Marx, mais nous avons la volonté de trouver un point de vue commun. Nous pouvons nous mettre d’accord. » « Sur l’ensemble du texte, je serai étonné qu’on n’arrive pas à un consensus », a abondé son collègue français.

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Cardinal-Marx-Je-ne-suis-pas-au-synode-pour-que-l-on-repete-les-memes-choses-qu-avant-2014-10-17-1250772
28 READERS ONLINE
INDEX
RSS Feed
back to the first page
printer-friendly
CARDINALS
in alphabetical order
by country
Roman Curia
under 80
over 80
deceased
ARTICLES
last postings
most read articles
all articles
CONTACT
send us relevant texts
SEARCH