Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya
Function:
Archbishop of Kinshasa
Title:
Birthdate:
Nov 03, 1939
Country:
Kongo
Elevated:
Nov 22, 2010
More information:
Send a text about this cardinal »
View all articles about this cardinal »
French Un Cardinal vendu ?
Aug 29, 2014
Le journaliste et éditeur du journal « Congo News », Hugues Michel Mukebayi Nkoso, a été arrêté jeudi 21 août 2014 a son domicile et conduit au cachot du Palais de justice où il devait être entendu ce vendredi.

Cette arrestation fait suite à une plainte du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya via son frère, le Sénateur Kaniki. Elle est liée à un article non signé et publié dans l’édition n° 028 de ce journal en date du vendredi 18 juillet 2014. Dans cet article intitulé « Honte et opprobre à un cardinal vendu », le journal accusait Monsengwo de jouer un double jeu en s’opposant, le jour, à la révision de la Constitution tout en complotant, la nuit, avec Joseph Kabila pour l’aider à se maintenir au pouvoir au-delà de 2016. Monsengwo se serait fait payer par des voies détournés, notamment à travers une prestation dans la publicité d’une société de téléphonie mobile fonctionnant en RDC.

D’habitude, les espaces médiatiques s’emballent chaque fois qu’une affaire judiciaire, quel qu’en soit l’objet, met aux prises un journaliste et une personnalité de la majorité. Mais, maintenant que les loups commencent à se manger entre eux, on observe un silence assourdissant des associations de défense des droits de l’homme toujours prompts à crier aux violations des droits de l’homme, tandis que les observateurs neutres demeurent perplexes face à la gravité des allégations faites par le journal « Congo News » au sujet d’une prétendue connivence entre Monsengwo et Kabila pour permettre à ce dernier de demeurer aux affaires au-delà de 2014.

Le journaliste et éditeur du journal « Congo News », Hugues Michel Mukebayi Nkoso, a été arrêté jeudi 21 août 2014 a son domicile et conduit au cachot du Palais de justice où il devait être entendu ce vendredi. Cette arrestation fait suite à une plainte du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya via son frère, le Sénateur Kaniki. Elle est liée à un article non signé et publié dans l’édition n° 028 de ce journal en date du vendredi 18 juillet 2014. Dans cet article intitulé « Honte et opprobre à un cardinal vendu », le journal accusait Monsengwo de jouer un double jeu en s’opposant, le jour, à la révision de la Constitution tout en complotant, la nuit, avec Joseph Kabila pour l’aider à se maintenir au pouvoir au-delà de 2016. Monsengwo se serait fait payer par des voies détournés, notamment à travers une prestation dans la publicité d’une société de téléphonie mobile fonctionnant en RDC.

Après la parution de cet article, il s’est observé une sorte de course-poursuite entre Mukebayi et les associations de défense de la liberté de presse d’un côté et, de l’autre, Monsengwo et son frère Kaniki qui était allé jusqu’à proférer des menaces de mort à peine voilées contre Mukabayi Nkoso. En effet, dans un texto qu’il avait envoyé à Mukebayi par le canal d’un collègue de celui-ci, Kaniki écrivait ceci : «Bjr. Dis a ton ami de Congo News que je ne suis pas pasteur ni prêtre, mais surtout magistrat en disponibilité et prince traditionnel de l,iijuu de mfel lesang avec ce que cela comporte comme non dit. Il déclare la guerre à notre famille. Il en paiera le prix. J’ai dit ».

Au-delà de la dimension judiciaire de cette affaire, se profile toute une réflexion sur la nature même des relations entre les médias et les acteurs socio politiques et économiques du pays en rapport avec la marche de la Nation. Mukebayi et son journal, Congo News, sont connus comme étant arrimés à l’opposition proche de Vital Kemerhe. La ligne éditoriale de ce journal le rapproché également de Mgr Monsengwo dont on connaît les penchants politiques par rapport à la majorité. Les lecteurs des journaux s’étaient donc étonnés du contenu d’un sulfureux article contre Monsengwo dans « Congo News ». La gravité des faits mis à charge de l’Archevêque de Kinshasa avait même soulevé des vagues au sein de la corporation où les journalistes craignaient ouvertement pour la liberté de Mukebayi.

Tout en laissant la justice faire son travail, cette affaire vient interpeller les consciences au sujet, aussi bien de la pratique de la politique en RDC que de l’exercice du journalisme. On a trop souvent du mal à repérer la frontière entre ces deux pôles qui surfent sur les plages de la liberté d’expression et de la liberté de presse. Les dérives professionnelles dans la presse en RDC n’ont plus de secret pour personne. Cette affaire vient à nouveau de mettre cette problématique sur la sellette pour interroger les consciences sur les excès auxquels se livrent les médias et les acteurs politiques lorsqu’ils critiquent les autorités publiques, à commencer par Joseph Kabila.

En disant ceci, nous sommes sûrs que, quelque part dans les salons capitonnés, les inspirateurs de l’article incriminé se convainquent que Mgr Monsengwo a agi de connivence avec Joseph Kabila pour faire taire un journaliste au sujet des allégations dont ils sont les seuls à détenir les preuves de leur véracité, si tel est le cas. En tous cas, au sein de la majorité présidentielle, l’on demeure encore perplexe au sujet du contenu de l’article paru dans « Congo News ». Ceci d’autant plus que personne, ici, n’a souvenance d’un quelconque rapprochement avec Monsengwo pour l’entreprise alléguée par ce journal.

En attendant de connaître le fin mot de cette affaire, il faut observer ce silence assourdissant aussi bien des professionnels des médias que des associations de défense de la liberté de presse qui sont toujours prompts à multiplier des communiqués et déclarations chaque fois qu’une affaire judiciaire, quelle qu’en soit l’objet, met aux prises un journalistes et un politicien de la majorité. A présent que les loups commencent à se manger entre eux, qui accusera qui de violation des droits de l’homme ?
44 READERS ONLINE
INDEX
RSS Feed
back to the first page
printer-friendly
CARDINALS
in alphabetical order
by country
Roman Curia
under 80
over 80
deceased
ARTICLES
last postings
most read articles
all articles
CONTACT
send us relevant texts
SEARCH